Allez, pas de secrets entre nous : il fait chaud, vraiment chaud.
Pour moi, c'est un bonheur puisque j'adore la chaleur. J'aime le fait de pouvoir me promener avec presque rien sur moi.
Je suis à la limite de te dire que j'aime aussi me plaindre de cette chaleur mais je ne le fais pas parce que, en Belgique, une température dépassant 20 °C, c'est presque un miracle.

La seule ombre au tableau c'est que ces températures ne sont pas progressives. Dans mon petit pays, c'est tout ou rien, plein soleil ou drache nationale, -10°C ou 35°C.

C'est alors que les gens se plaignent encore et encore. Là où hier ils râlaient de cet hiver qui s'éternisait, aujourd'hui ils veulent un peu de pluie.
Sur les réseaux sociaux, on ne lit plus que ça : "Il fait trop chaud", "C'est quand qu'il pleut ?", J'en peux plus de ce temps".
Pendant ce temps-là, je prends des coups de soleil et je brunis.
Un beau teint halé sur ma peau, je peux enfin oser le petit short et c'est un bonheur. Des jambes enfin un peu colorées.
Par contre, pour les débardeurs, on repassera : ils laissent des marques sur ma peau et du coup j'ai l'air d'un zèbre.

Il ne me manque qu'une seule petite chose, puisque j'ai envie de me plaindre : Je VEUX un transat !!!
C'est horrible comme je rêve de me coucher dans ce siège en mode couchette, en plein milieu de mon jardin ou même de la prairie de mes chevaux. Un petit verre à la main. De la musique dans les oreilles.
Je meurs d'envie de lézarder au soleil. Mais Chéri ne l'a pas encore comprit. J'ai beau le lui dire, ça n'a pas encore fait tilt. Pauvre de moi.

Alors en attendant, je profite de petits moments en terrasse avec les copines à rigoler, déconner et refaire le monde.
Je pars marcher ou vais voir mes chevaux aussi.
Et cette année, je me suis décidée aussi à tenter mon tout premier festival, en espérant avoir du beau temps ce jour-là.